FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013

FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013
FORET DE LA LOBEKE - JUILLET 2013

09 July 2010

L'EXPEDITION DE JUIN - JUILLET 2010

Sur une île au milieu du fleuve Sangha qui sépare le Cameroun du Congo. Juin 2010. Copyright François de Sarre
cliquez sur l'image pour l'agrandir

Nous sommes partis dans notre zone de recherches en juin et juillet de cette année avec toute une équipe dont la caractéristique est que chacun des membres avait une spécialité. Les dernières expéditions que j'ai effectué étaient des missions solitaires où je partai en jungle pour plusieurs semaines avec les pisteurs pygmées et mon but était depuis 2007, de repérer les meilleurs Zones à Facteurs Ecologiques Favorables à l'existence du Mokélé - Mbembé. Le but de cette mission était d'élargir notre champ de recherches grâce à l'apport de spécialistes dans leur domaine et je citerai :
Marie Voignier en tant que cinéaste
Stéfanie Baumann en tant que philosophe
François de Sarre en tant que zoologue.
Ces trois amis m'ont énormémént apporté au cours de cette expédition et je tiens à les remercier de m'avoir ouvert des champs d'investigation jusque là ignorés lors de mes missions précédentes.
Notre séjour nous porta vers les quatre grands fleuves de la région du sud - est Cameroun : la Boumba, le Ngoko, le Dja, la Sangha, réseaux hydrologiques où furent souvent repérés le Mokélé - Mbembé.
Nous avons visité les trois fleuves les plus importants de la région dans le but de rassembler de nouveaux témoignages. Il était important d'élargir notre base de recherches en recherchant d' autres Zones à Facteurs Ecologiques Favorables, que celle de la Boumba, zone dans laquelle je travaille depuis 2007,
Le Mokélé - Mbembé est connu sur la Sangha. Les témoignages recueillis font état de son existence dans une époque assez lointaine - au moins une génération en arrière. Les pygmées interrogés par nos soins nous ont précisé que cette espèce avait fui la zone sud de la Sangha où nous nous trouvions à cause de l'arrivée des sociétés forestières, du trafic sur le fleuve avec les pirogues à moteur. Les pygmées nous ont dit que ces animaux avaient migré plus au nord dans des zones encore peu explorées au nord Congo. A ce sujet je voudrai citer les recherches de Jean - Claude Kerhoas, ancien grand guide de chasse, reconvertit ces dernières années dans la recherche du Mokélé - Mbembé dans la zone de la Sangha. Ce grand broussard décédé en avril dernier avait installé un campement sur une île au milieu de la Sangha ( comme celles que nous avons visité ) et avait recueilli des informations de première importance de la part des pygmées qui travaillaient avec lui. Selon ces derniers l'espèce aurait fui la rivière pour aller se réfugier dans des endroits inexplorés, loins de toute activité humaine. Ils connaissent parfaitement cette espèce la décrivant, avec toujours un long cou, une masse corporelle semblable à celle de l'éléphant, ainsi qu'une queue puissante. La Sangha est un fleuve immense, profond et large avec des berges hautes et son exploration minutieuse peu encore nous réserver bien des surprises.


François de Sarre et Michel Ballot sur les bords de la Sangha



Sur le fleuve Dja, beaucoup plus à l'ouest, nous avons découvert un site très intéressant. Les locaux nous précisèrent qu' à un endroit bien particulier où nous nous rendîmes, un Mokélé - Mbembé avait creusé si profondemment la berge que celà créa une sorte de petit lagon intérieur. Un arbre qui se trouvait il y a quelque temps près de la berge s'est retrouvé en quelques mois presque au milieu du Dja. Les populations ne s'aventurent que très peu dans cette zone reculée car comme dans toute cette région cet animal est craint.

Sur la Boumba, nous avons visité des sites où nous avions placé notre valise photo. Nous n'avons pas enregistré de résultats intéressants dans l'analyse des clichés. De plus notre caméra numérique étant tombé en panne les résultats escomptés ne furent pas ceux de nos prévisions. Le modèle de cette valise photo ayant manqué de fiabilité au cours de ces deux dernières années nous allons changer de matériel, plus adapté aux conditions climatiques extrêmes et en particulier liées à l'humidité.
Par contre sur la Boumba nous avons encore entendu parler de l'existence de la panthère de l'eau ce gros félin que notre équipe traque depuis nos dernières expéditions. Il est bien connu et les pêcheurs pygmées qui l'ont vu insistent sur le fait que les dents de devant sortent de la gueule de l'animal. Ce dernier est craint, il s'attaque aux gorilles, nombreux dans cette zone. Les pygtmées font bien la différence entre ce félin et la panthère. Nos prochaines expéditions se focaliseront pour partie dans cette zone de la Boumba où nous prévoyons de construire un poste d'observation fixe au bord de la rivière.
Le zoologue François de Sarre nous accompagnait pour cette mission car je désirai avoir l'avis d'un zoologue, sur les possibilités d'existence d'un gros animal encore peu connu dans les Zones à Facteurs Ecologiques Favorables que je lui ai présenté. Il va nous livrer prochainement dans un article à part ses impressions et ses hypothèses.



                                               LES MEMBRES DE L'EXPEDITION

MARIE VOIGNIER

FRANCOIS DE SARRE

STEFANIE BAUMANN

THOMAS FOURREL



PHILIPPE MATZ


MICHEL BALLOT

NOS REMERCIEMENTS AUX PERSONNES QUI NOUS ONT APPORTE TANT D'AIDE

Soeur Geneviève Aubry et toute son équipe qui nous accueille à chacune de nos missions avec amour et générosité
Blanche Bilongo sans qui le tournage de cette mission n'aurait pu jamais avoir eu lieu
Tous les membres du Parc National de la Lobéké : Albert, Hanourou, Betti, Lucien et tous les fantastiques éco - gardes.
Monsieur Zacharie du WWF Yokadouma
Toute la communauté pygmée de la zone de la Boumba et en particulier,Jean - Claude et tout son village, Remy et André
Cyrielle et Yves de l'Agence Travel Club à Monaco

LES LIEUX OU NOUS NOUS SOMMES RENDUS

Le fleuve Sangha, frontière naturelle entre le Cameroun et le Congo

Sur une île au milieu du fleuve Sangha

Sur le fleuve Dja

Traversée du fleuve Ngoko à Moloundou


La Boumba
Cliquez sur les photos pour agrandir


QUELQUES PARTICULARITES
                                        

Fruit du Landolphia trouvé sur des arbres le long du fleuve Dja



                                          

Visite d'un campement de pêcheurs pygmées sur une île située sur le fleuve Sangha.
Discussion sur le Mokélé - Mbémbé

  

  

  

Trou creusé sur une berge du fleuve Dja, oeuvre d'un Mokélé - Mbembé selon les pêcheurs locaux. On remarquera que le tronc d'arbre qui se trouve éloigné de la berge était il y a quelques mois contre celle - ci. Il y a eu une activité animale dans cette zone






NOMBRE D'INTERNAUTES AYANT VISITE LE BLOG