FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013

FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013
FORET DE LA LOBEKE - JUILLET 2013

22 June 2017

Nouveau livre de Karl Schuker


Superbe ouvrage du Docteur Karl Shuker
607 pages de cryptozoologie aux éditions Coachwhip Publications

07 June 2017

Nouvelles photos expédition 2017


 Notre hôtel à Moloundou
 Serge et Fabrice avant la montée vers la piste aux éléphants
 Aller Fabrice du courage !
 L'attente du retour de la piste des éléphants
 Serge, l 'explorateur
 Martin recherchant la piste d'un animal inconnu signalé dans la zone de Yombi entre le Cameroun et le Congo
Retour vers  Ayos !!

03 June 2017

Notre ami explorateur Alexandre Brecher qui travaille pour UNICEF Cameroun au retour de sa dernière expédition chez les pygmées BAKA;

Photo reçue le 2 juin 2017 de Yokadouma à l'es du Cameroun non loin de la frontière avec la Centrafrique

MOKELE-MBEMBE ADVENTURE! le film de notre expedition de novembre 2012



Ce film tourné par Bill Gibbons et son fils relate quelques moments de notre expédition de novembre 2012. J'étais accompagné par Serge Grispoux, John Kirk, Bill Gibbons et son fils Andrew.
Vous remarquerez que l 'image d'entrée du film est l 'une de celle que l'on trouve dans le film Baby le secret de la légende oubliée.
Il s'agit là de quelques moments filmés sur les piste et dans la forêt.

27 May 2017

PHOTOS INEDITES BERNARD HEUVELMANS

De nouvelles photos inédites de Bernard Heuvelmans viennent d'être mises en ligne et libres de droit par le site Getty Images. Photographies Alain Benaimous ( 2003 )








25 May 2017

23 May 2017

INTERVIEW DE MICHEL BALLOT SUR LE SITE LE PARATONNERRE

http://leparatonnerre.fr/2017/03/28/a-la-recherche-du-mokele-mbembe-le-dragon-africain/

10 March 2017

Nouvelles photos de notre expedition de février 2017

 Une halte sur la piste
 Car faisant le trajet Moloundou Bertoua avec trop souvent de nombreuses personnes à bord sur plusieurs centaines de kilomètres. Ici on est loin de l 'éléctronique tout se répare et se fabrique à la main
Les pannes étant nombreuses...et c'est dans ces moments qu'il faut avoir beaucoup, beaucoup de patience pour les voyageurs
 Tempête sur Moloundou
Joseph adjudant chef de Yokadouma qui assurait notre sécurité...
 ...avec Aubin du régiment de Moloundou



 Dans la zone des chutes Nki
 Zone des chutes Nki
Halte sur l 'île aux crocodiles à la recherche d'empreintes


Magnifique Spécimen de Thlotornis Kirtlandii photographié par Martin Hoffert sur l 'île aux crocodiles

Aigle pêcheur
 Serge faisant sa toilette au lever du jour...

...pendant que Fabrice se bat avec sa tente !!
Sur le chemin du retour une halte au restaurant à Moloundou

Toutes les photos de cette expédition sont sous le copyright Martin Hoffert, Fabrice Tortey, Serge Grispoux, Michel Ballot

ENTRETIEN AVEC BLAISE


A la fin de notre expédition nous avons pu nous entretenir longuement avec Blaise, le pisteur principal de cette mission qui a été témoin vingt années auparavant d'un rencontre assez extraordinaire
Voici le récit qu'il me conta :
Je me souviens que c'était au mois de mars. Nous accompagnions des gens de Yaoundé et de Yokadouma à la recherche de mines d'or. Il s'agissait de techniciens. Nous étions six.
Nous partîmes de Ndongo et arrivâmes jusqu'aux chutes Nki. Nous avons pris la piste aux éléphants, ma même que nous avons prise. Nous avons marché pendant deux jours en pleine forêt et nous avions amené de la nourriture pour trois ou quatre jours.
Nous étions toujours proches des cours d'eau pour sonder pour l'or sur la piste qui va du Dja à Lomié.
A un moment ou nous étions sur la rive du Dja on voit des chimpanzés. Mais c'était plus grand que le chimpanzé et en regardant bien çà " changeait de mentalité" ( différent du chimpanzé ). C'était de la taille d'un homme , 1, 80 mètre avec le teint clair et pas beaucoup de poils sur la peau. Ils n'avaient pas d'habits, des poils oui mais pas trop sur la peau. On était à une distance d'environ 100 mètres. Leurs visages étaient clairs comme la peau, leurs cheveux un peu longs mais pas trop. Ils étaient parfois debout, parfois à quatre pattes mais pour marcher ils étaient debout.
Ils étaient près de trous dans les rochers ( grottes ) et allaient et venaient. On n'a pas fait la différence entre les hommes et les femmes, nous étions trop loin.
On a eu peur quand on s'est aperçu que ce n'étaient pas des chimpanzés.
Quand ils nous ont vu ils se sont calmés et si cela avaient été des chimpanzés ils seraient partis.Ils sont restés devant les rochers.
Donc quand on a senti que ce n'étaient pas des chimpanzés notre esprit nous a dit de partir.
Quand on est revenu au camp on en a discuté. L'un de nous savait qu'il existait dans la forêt très éloignée des gens inconnus. Au village ma mère savait qu'il y avait ces gens et que " les blancs n'étaient pas arrivés à les faire sortir de la forêt ".
Je n'ai pas entendu de sons car à 150 mètres d'où ils étaient il y a une grande chute.

Propos recueillis par Michel et son équipe au camp Yombi. Cameroun. Février 2017

04 March 2017

EXPEDITION 2017

Nous sommes rentrés de notre expédition.
L'objectif étant bien entendu de trouver des témoignages sur l 'existence du Mokélé Mbembé mais surtout de remonter au delà des chutes Nki pour accéder à une zone entièrement inexplorée.
Nous avons pu interroger sur l 'île Cholet un pêcheur qui a la vue d'un petit dinosaure en plastique que nous amenons toujours avec nous a immédiatement reconnu en cette figurine le Mokélé Mbembé. Nous reviendrons plus en détail sur ce très bon témoignage.
Accéder directement en haut des chutes s'avérera très difficile, l'escalade étant particulièrement dangereuse en cette saison et l'équipe opta plutôt par une mission par l 'intérieur de la forêt montagneuse attenante aux chutes. Après un repérage il nous sembla quasi impossible de passer par cette voie ou la végétation et la montée abrupte nous paraissait des obstacles infranchissables. Malgré tout nous décidâmes de nous séparer en deux équipes. L'une attendrait l 'autre en bas de la montagne durant cinq jours tandis que les plus vaillants d'entre nous atteindraient le haut de la montagne pour se rendre vers des grottes ou avaient été observés quelques années plus tôt par des pisteurs, une peuplade qui, selon eux semblaient être apparentée à de grands singes qu'ils ne semblaient pas connaître de par leur apparence. L'équipe de montagne se heurta après une journée à une progression trop difficile et le temps qui nous était imparti pour cette exploration s'avéra trop court pour arriver jusqu'au bout fixé. Les cinq jours qui avaient été prévus se seraient certainement transformés en double et les impératifs pour le retour se sont avérés plus précieux que la continuation de l 'expédition. De plus cette zone nous étant totalement inconnue et malgré la présence du pisteur expérimenté nous n'avons pas voulu poursuivre. Outre la végétation et la progression lente et difficile en montée avec nos charges avoisinant les 18 kilos, les gorilles très sauvages omniprésents pouvaient aussi s'avérer dangereux car n'étant pas habitués à la présence humaine comme c'est le cas dans d'autres zones.
Nous prévoyons pour la prochaine grande saison sèche une nouvelle expédition avec plus de matériel, plus de temps pour arriver à ces fameuses grottes qui pourront certainement nous révéler des indices sur l 'existence de ce groupe inconnu qui semble ne pas être apparenté  aux gorilles ou aux chimpanzés. Mais à ce stade nous ne pouvons qu'émettre que des hypothèses.

L'EQUIPE

 MARTIN
 SERGE et FABRICE
 JOSEPH et MICHEL
 NOEL
 AUBIN
 NOTRE MASCOTTE


Au camp Silure
Sur l île Cholet



 NOS APPARTEMENTS PRIVATIFS!!


Arrivée aux chutes Nki



 ENFIN L 'ARRIVEE AUX CHUTES NKI
 MARTIN SERGE FABRICE
 DERNIERS PREPARATIFS

 LE CIMETIERE DES ELEPHANTS
 MARTIN SUR LA PISTE DE CEUX QUI SONT ENCORE VIVANTS
 LES CHUTES NKI DANS TOUTE LEUR SPLENDEUR, LEUR FORCE, GARDIENNES DE BIEN DES MYSTERES


CE N'EST QU'UN AU REVOIR

NOMBRE D'INTERNAUTES AYANT VISITE LE BLOG